jeudi 15 avril 2010

Tuer le temps est un crime contre l'humanité


C'est quoi ce printemps à la con qui n'avance pas ? Le vent est perpétuel, glacé, oblige à refermer le bouton du haut de la chemise que je voudrais laisser ouvert. Il faut patienter, dit-on. Je patiente. Je suis l'homme le plus patient du monde. Je regarde, penché à la rambarde du pont, passer le fleuve du temps et ses eaux toutes pareilles. Mais ça commence à bien faire.

1 commentaire:

tbruiz a dit…

Patience
les fleurs des cerisiers sont magnifiques et poussent de jour en jour