samedi 3 avril 2010

Mon Dieu, à qui avons nous donc confié les clefs de la maison ?

Oui, c'est ça, à qui il parle ? J'ai entendu hier une émission où Madelin parlait des impôts comme du diable. Il était question du bouclier fiscal. Vous savez, ce truc qui fait qu'on ne doit pas payer plus de la moitié de son revenu aux impôts. En effet, ça a l'air bien, logique, juste, etc; Il a dit, le symptôme (comme dit tb-ruiz) que quand on gagne deux euros, on en donne pas plus d'un à l'Etat, et on garde l'autre. Comment peut-on être contre ? Ben on peut. Parce que pour promouvoir ceci, on fait croire qu'il s'applique à tous. On condfond volontairement les gens modestes (qui ne paient pas d'impôts), les gens moyens (qui en paient un peu) et les gens riches, qui en paient beacoup, mais gardent beaucoup, et pour qui les taux importants ne s'appliquent qu'à ce qui dépasse la tranche supérieure. Donc 70 000 euros. Donc si on gagne plus de 6 000 euros par mois, ce qui dépasse les 6 000 est menacé d'être taxé plus. C'est sûr que c'est plus parlant de parler avec 2 euros. La plupart des français voient davantage 2 euros que 70 000 euros. Mais on fait croire que c'est pareil, aux zéros près. Mais ce n'est pas pareil. C'est comme quand le symptôme disait à une caissière qui se plaignait de ne pas joindre les deux bouts qu'elle n'avait qu'à travailler plus. Comme si on avait les mêmes choix en bas de l'échelle sociale qu'en haut. C'est comme les baisses d'impôts : comme si ça rapportait autant en bas de l'échelle sociale qu'en haut. A qui il parle, le symptôme ? Aux millions d'électeurs pauvres. il leur fait croire que tout au long de l'échelle sociale, les choses se passent de la même façon. Mais non. Au delà d'un certain revenu, le monde change. Le symptôme gouverne pour cet autre monde, et fait croire, par des arguties, qu'il gouverne pour tous. le symptôme est un mensonge. Et beaucoup y croient encore.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est vrai que ce "travailler plus" me semble assez décalé quand on constate les délocalisations, les fermetures, le manque de postes dans pas mal de domaines
(soeurette)

Anonyme a dit…

oups... me suis mal exprimée je pense et pas moyen de corriger le texte. Donc je recommence en reformulant : "comment travailler plus quand il n'y a pas d'emploi?"
(soeurette2)

tbruiz a dit…

bah
de toute manière, bouclier fiscal ou pas, le taux d'impositiion maximal ayant été ramené à 50 %, en moyenne les assujettis via les niches fiscales ne payent en fait que 32 %

comme dirait Coppé qui n'en rate pas une, " oui, mais eux ont les moyens de se délocaliser "
sous-entendu les riches contribuables

eh oui Coppé est bête et libéral
c'est une coïncidence ou je suis méchant ?