vendredi 29 avril 2011

L'humour, c'est chiant

Un jour j'ai dis un truc que mes enfants ont du prendre comme une provocation préalzhaimerienne : "L'humour, c'est chiant", leur ais-je dit. Maintenant, je fais le lien avec ce qu'écrivait Kundera dans le livre du rire et de l'oubli, que j'ai mis longtemps à comprendre : "l''imbécillité de la musique", à propos de la sonorisation de tout.
Parce que c'est chiant, l'humour, comme est imbécle la musique en fond sonore partout. Parodies, re parodies, contre parodies...tout y passe en permanence, video gag général en flot continu sur internet, plusieurs gags par jour qui font le tour du monde, et ils regardent ça pendant des heures, cherchant à rire, cherchant leur rire du jour. Comme si on cherchait un peu d'émotion musicale à écouter pendant des heures de la musique d'ascenseur ou de centre commercial.
Mais le truc dont j'ai le plus horreur, mais une horreur viscérale, un peu névrotique, c'est que l'on me propose de regarder des vidéos drôles sur Youtube. "Tiens, viens voir ! Regarde celle là, elle est énoooorme !" J'essaie de dire non, mais on insiste "Tu vas voir, tu vas te marrer ! " et par politesse je cède. Et je regarde, j'attends que ça se termine. Toujours je trouve ça rasoir, pas dans le principe, mais d'être avec quelqu'un et de passer notre temps à regarder ça. Je préférerais tellement que l'autre me raconte des blagues, même des pas drôle. Mais là je suis coincé, obligé de voir un truc, obligé de garder mes yeux sur l'écran, et la seule chose que je vois, c'est le temps restant qui trop lentement diminue. Quand enfin ce moment d'humour de centre commercial cesse, je marmonne quelque chose, toujours par politesse, soulagé que l'on reprenne enfin le cours des rapports humains.

1 commentaire:

le rectificateur a dit…

Calomnies, cet homme est un menteur. il n'accepte jamais de voir nos vidéos.
P.S Je ne ressemble pas a un singe, merci