mardi 13 septembre 2011

Le rire pénètre là où le sérieux s'écrase sur la banalité convenue

C'est fou le nombre d'ennemis que je me suis fait en simplement riant. Il y a ceux qui croient que je me moque, mais le malentendu est vite dissipé s'ils ont un peu d'oreille : je n'ai pas le rire grinçant.
Mais il y a les autres, ceux aimés de passions tristes qui réduisent l'âme.
" ça vous fait rire ?
- ben...oui...
- Moi, ça ne me fait pas rire.
- Ah ?"
Le rire est un instrument de connaissance, crétin.
Ceux-là seront engloutis par le monde toujours mouvant, et je flotterai.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

.....on ne peut pas plaire à tout le monde.....j'ai entendu les critiques ça m'a fait franchement rigoler...".le rire est un instrument de connaissance."...je persiste on ne peut pas plaire à tout le monde...ni à ceux qui ne lisent pas jusqu'au bout ni à ceux qui lisent jusqu'au bout ....on ne peut pas plaire à tout le monde, en rire est une saine philosophie....je trouve..

jalexis a dit…

hi hi, donc...

Anonyme a dit…

.j'ai lu votre livre ..viens de finir...très.intéressant et puis je viens de voir ça.."Ceux-là seront engloutis par le monde toujours mouvant, et je flotterai.".ou la la!!!!!..carrément touché...!!c'est un peu excessif et pourquoi pas aussi marcher sur l'eau!!!!

jalexis a dit…

Les sages taoïstes chevauchent le vent...disent-ils....mais c'est une image...hi hi

Célestine a dit…

Je suis tout à fait d'accord, l'humour est un sésame merveilleux de l'existence.

Anonyme a dit…

..les images ne sont elles plus porteuses de sens ??

romanzini a dit…

je n'ai pas encore lu votre livre, je découvre votre blog, l'homme qui rit... cela me plait !

Anonyme a dit…

aimés ou animés?