mardi 17 mai 2011

DSK est-il, comme tous les hommes, selon les femmes, un chimpanzé en rut ?

Les rapports entre les sexes sont un mystère insondable, les couples sont des objets aussi fondamentalement opaque que les monades de Leibniz, que l'on ne peut pas regarder de l'intérieur. Que s'est-il passé dans la suite 2806 du Sofitel de Manhattan ? On ne le sait pas, on a des témoignages, des éléments matériels. Rien qui dise ce qui s'est passé, il faut l'inventer. Le travail policier a ceci de commun avec les Sciences de la Nature qu'il faut dans les deux cas inventer une histoire à partir d'indices. Dans un cas, reconstituer ce qui n'a pas été vu, et de l'autre, reconstituer une loi naturelle, invisible. Mais on sait, quand on pratique les sciences de la Nature, qu'un même ensemble d'indices est compatible avec plusieurs théories. Il est toujours édifiant d'ouvrir un manuel de sciences anciennes : les mêmes expériences sont interprétées totalement différement, sans qu'elles ne changent. le récit théorique change, pour des raisons diverses, purement théoriques le plus souvent, et les observations, bonnes filles, s'adaptent. Du coup, que s'est-il donc passé dans la suite 2806 ? Le récit qui en est fait paraît énorme. DSK est-il à ce point frapadingue, d'agresser une femme de chambre dans un grand hôtel d'une grande ville où rien n'échappera à la police, où rien ne lui sera pardonné ? S'il a fait ce qui est raconté, il est hors du comportement humain normal. Et pour un homme qui bon an mal an a eu la carrière qu'il a eu, cela pose question.
Allez voir , un récit alternatif, purement hypothétique, mais intéressant. Et lisez les commentaires. Car pourquoi croit-on le récit des événements de la suite 2806 ? Parce qu'on pense que les hommes en général, et DSK en particulier, sont tous plus ou moins des chimpanzés en rut; parce qu'on pense que ne pas croire le récit de l'employée, c'est ne pas rendre justice aux femmes maltraitées, et cautionner la violence masculine ;
parce qu'on croit que la justice, si elle inculpe, c'est qu'elle a ses raisons. Aucun de ces trois partis pris n'est autre chose qu'un parti pris. Ce qui se passe entre les gens est insondable.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

totalement d'accord avec toi...je crois
voilà ce qu'en dit le juge Portelli:

http://www.marianne2.fr/philippepetit/L-affaire-DSK-analysee-par-le-juge-Portelli_a178.html
Martin'

Anonyme a dit…

..........j'ai lu les commentaires..certes peut être un peu vite mais j'ai lu des commentaires qui vont dans le sens de ce que vous évoqué ' Parce qu'on pense que les hommes en général, et DSK en particulier, sont tous plus ou moins des chimpanzés en rut; parce qu'on pense que ne pas croire le récit de l'employée, c'est ne pas rendre justice aux femmes maltraitées, et cautionner la violence masculine" mais j'en ai lu aussi bien d'autres qui vont dans un autre sens ..mais pour moi aucun de ces partis pris ne me paraissent dominer ......

tbruiz a dit…

Les commentaires sont effectivement la partie la plus intéressante comme toujours de cet article.
Pour le reste, comme d'habitude, beaucoup de vacarme et peu de sérénité pour la justice.
Les policiers à coups d'indices, peut-être, attendent du prévenu de manière générale, qu'il invente une suite cohérente aux éléments ramassés ici et là, lors du procès, lors d'aveux ...
et s'il n'est pas assez doué pour le faire, on le fera à sa place
ce ferait une belle fiction

celle-ci semble bien peu intéressante, hormis sur ce que tu soulèves comme d'habitude
comme dirait BHL, c'est " bizarre " ce numéro de chambre qui porte le même numéro, celui du début des primaires
le mystère de la chambre 28.06, en quelque sorte
la fiction sera de toutes les façons plus intéressante que la réalité, qui elle sera ordinaire, c'est à dire humaine, d'une manière ou d'une autre ...

Anonyme a dit…

..et voir la vérité en face ..c'est dur ....."les couples sont des objets aussi fondamentalement opaque que les monades de Leibniz,"enfin là il ne s'agit vraiment pas d'une histoire complexe de couple!!! faut pas exagérer..et tout mélanger....et je suis navré de dire ben oui DSK est peut être, même s'il est innocent de ce dont on l'accuse un chimpanzé en rut...l' agression sexuelle sur un homme c' est encore peu répandu ..désolé.....ce qui s'est réellement passé restera un mystère je crois ..ça va se terminer par une grosse indemnité et voilà....

jalexis a dit…

Cher anonyme 1 : probablement que statistiquement les diverses positions s'équilibrent...il n'en est pas moins que celle que je citais s'exprime...et qu'elle me paraît...surprenante. Le nombre ne fait rien à l'affaire.

Cher anonyme 2 : si j'ai fait mention du couple, ce n'est pas pour parler directement de DSK...mais je pensais à mon dessin. Car la routine de ce blog, c'est de publier un dessin, puis de raconter en dessous les associations diverses qui me viennent à son propos. Donc ici en effet, l était question de couple, puis de leur obscurité , puis de l'obscurité générale de toute activité sexuelle, pour diverses raisons, dont l'une est qu'elle se fait en secret...Peut-être que DSK est une brute...mais s'il l'est, ce n'est pas parce qu'il est un homme....comment ça s'appelle, déjà, ce mode de pensée qui explique les actions des gens par l'être supposé de la catégorie à laquelle ils appartiennent ? Mmmmh ?....Quand aux agressions....mmmmmh...elles prennent toutes sortes de formes....c'est vrai que l'agression bite en l'air ne concerne que les mâles...et pour cause...