jeudi 10 novembre 2011

Le grilladaire annonce l'apocalypse

Mon boucher m'apprit que c'était bientôt la fin, ce soir peut-être, ou dans la nuit. Les astronomes avaient repéré un astéroïde de 450 km de diamètre, qui devait passer à 2 000 km de la Terre, ce qui n'est rien; et s'ils s'étaient un peu trompé dans leurs calculs : paf. Il ne resterait pas grand chose. Alors j'ai pris un assortiment de museau de bœuf et de salade de pieds de veau. Mon boucher tout en me servant admit préférer la côte de bœuf pour cette occasion. Pour le vin, nous tombâmes d'accord pour un côte du Rhône profond et poivré. Ce serait en tout cas une belle apocalypse lyonnaise.

7 commentaires:

tbruiz a dit…

Ah, enfin le retour du dessin lol

ça fait du bien

Pierre Lechtiboout a dit…

Ce boucher d'apparence peu amène, mais l'oeil perdu dans on ne sait quelle comète, ne se trompe pas : quitte à fêter une fin du monde apocalyptique, autant qu cela soit autours d'un morceau choisi et d'un bon vin: l'art français de la table en quelque sorte; mais mâtinée fin du monde: bref, un moment forcément inoubliable.

Saperli a dit…

il a l'oreille dépressive, ce boucher, car il me semble bien qu'il faut rajouter des zéros, à ce chiffre... Ou alors il veux profiter de l'occasion pour faire monter son chiffre d'affaire ... :-)

Calabois a dit…

L'Apocalypse ne serait ce pas plutôt un boucher qui sert le client en Marcel...?

Berthoise a dit…

Le côte du Rhône, oui. Ça s'impose avant la fin du monde.

Matthieu a dit…

Un Goncourt vous fait perdre l'assiduité du blogueur.
Attention à ne pas s'égarer.

jalexis a dit…

Le boucher en marcel, ça c'est cool...ça montre une vraie proximité avec la viande.